Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée
axes de recherche
La mondialisation, la résilience des États et la variété des modèles de capitalisme

La mondialisation, la résilience des États et la variété des modèles de capitalisme

La mondialisation, la concurrence mondiale et le succès du libéralisme ont amené plusieurs chercheurs à affirmer que les divers modèles de capitalisme convergeaient vers le modèle néolibéral, réputé être plus performant face à la mondialisation. Les prévisions qui découlent de ces théories n’ont cependant que très rarement été vérifiées empiriquement. C’est l’objectif fondamental que poursuit cet axe de la Chaire, soit d’approfondir la comparaison entre les modèles de capitalisme afin de valider leur persistance ainsi que la résilience des modèles sociaux-démocrates face à la mondialisation. L’élément fort de cet axe est la constitution d’une importante base de données comparatives. Les résultats de ces recherches seront riches d’enseignement sur la résilience de l’État face à la mondialisation et éclaireront les décideurs publics sur les réformes porteuses.

En savoir plus...
La mondialisation, les négociations internationales et le fédéralisme

La mondialisation, les négociations internationales et le fédéralisme

L’objectif de cet axe de recherche est de comprendre l’impact du fédéralisme sur les négociations internationales, le rôle des États fédérés dans les négociations et la mise en œuvre des traités internationaux, et plus précisément de développer une théorie sur les effets du fédéralisme, sur les effets du partage des champs de compétence entre le gouvernement fédéral et les États fédérés, ainsi que sur les négociations internationales. Les résultats de ces recherches permettront d’éclairer les débats en économie politique internationale sur le rôle des institutions internes dans la négociation et la mise en œuvre d’engagements internationaux.

En savoir plus
titulaire
 Stéphane Paquin


 CV complet
Informations utiles
Pour les médias

Pour les médias

La Chaire en bref :
La Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée (CRÉPIC), dont le professeur Stéphane Paquin est le titulaire, propose deux axes de recherche fondamentaux.
Le premier axe de recherche porte sur la relation entre l’État et le marché, et plus particulièrement sur la résilience des États, notamment des pays sociaux-démocrates, face à la mondialisation. Cet axe s’intéresse à la question de la variété des modèles de capitalisme ainsi qu’à la réforme de l’État dans les pays de l’OCDE.
Le deuxième axe de recherche porte sur les négociations internationales, le fédéralisme et la gouvernance à paliers multiples, et plus précisément sur le rôle des États fédérés dans la négociation et la mise en œuvre de traités internationaux, surtout ceux qui concernent le commerce et les changements climatiques. 

The Chair in snapshot:
The Canada Research Chair in International and Comparative Political Economy (CRÉPIC), held by Professor Stéphane Paquin, is dedicated to two main research focuses.
The first research focus centres on the relationship between the state and the market, and especially on the resilience of governments – in particular, those of the social-democratic countries – as they confront globalization.
It also takes up the question of the variety of models of capitalism along with the issue of government reform in the OECD countries.
The second research focus embraces international negotiations, federalism and multi-level governance. Furthermore, it specifically covers the role of federated states in the negotiation and implementation of international treaties, particularly those governing trade and climate change.

Photo du titulaire de la Chaire CRÉPIC
Paquin_Stephane.jpg


Logo de la Chaire CRÉPIC
logo_crepic.jpg


Courriels :
info.crepic@enap.ca
Stephane.paquin@enap.ca















publications
Le Québec comparé aux pays scandinaves
Livre - 2014
Auteur(s) : Stéphane Paquin
C'est faux! 50 idées déconstruites par des spécialistes
Article scientifique - 2012
Auteur(s) : Stéphane Paquin
© Tous droits réservés
École nationale
d'administration publique
Québec, Canada 2012